22 Novembre 2014 – Autodéfense Féminine

ATELIER De 15h à 18h – Biocoop d’Epône (6 avenue de la Mauldre)

Gratuit – Réservé aux femmes
Nombre de places limité – Inscription obligatoire

Autodefense

 

Par Irène Peirera, chercheuse en sociologie (Université de Strasbourg).
Auteure de Les grammaires de la contestation, La Découverte, 2010.

Mieux connaître la question des violences faites aux femmes et le féminisme à travers une pratique : l’auto-défense féministe. Développée à partir des années 1970 par des militantes féministes, cette pratique vise à promouvoir des techniques de défense adaptées aux femmes.

D’une part, parce que la très grande majorité des agressions dont elles sont victimes ont lieu non pas dans l’espace public, mais domestique.
D’autre part, parce qu’il est nécessaire de tenir compte de l’éducation de genre différenciée à la violence entre hommes et femmes.
C’est  pourquoi  l’auto-défense  féministe  prend  en  compte  trois dimensions: la confiance en soi (empowerment mental), la défense verbale et seulement en dernier recours la défense physique.

Bibliographie des trois parties de l’atelier d’auto-défense féministe :

Sur le mouvement féministe :
Van Enis Nicole, Féminismes pluriels, Aden, 2012. (Petit livre d’introduction)
Michèle Riot-Sarcey, Histoire du féminisme, La Découverte, 2008.
Picq Françoise, Libération des femmes – Quarante ans de mouvement, Editions Dialogues, 2011.

Sur femmes et violences :
Jaspard Maryse, Les violences contre les femmes, La Découverte, 2011.
Collectif, Penser la violence des femmes, La Découverte, 2012.

Sur l’auto-défense féministe :
Zeilinger Irène, Non, c’est non, Zone-La Découverte, 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi?